Home S'EXplorons Les pratiques BDSM La privation sensorielle

BDSM La privation sensorielle

0
BDSM La privation sensorielle

BDSM la privation sensorielle

La privation sensorielle est une pratique couramment utilisée dans le BDSM. Elle permet, grâce à la privation d’un ou de plusieurs sens, de ressentir ce qui se passe différemment.

Par exemple, les bandeaux pour les yeux sont couramment utilisés pour bloquer la vue. Par conséquent, cela nous oblige à nous fier aux autres sens pour ressentir.
Premièrement, c’est une façon amusante de nous faire concentrer de manière non naturelle sur nos autres sens.

Deuxièmement, c’est aussi une manière de jouer avec la surprise, l’attente. Et donc la cérébralité.
Si nous avons les yeux bandés, notre sens du toucher est plus intense, notre capacité à entendre est plus profonde, notre sens de l’odorat est plus vif et nous pouvons goûter davantage.

 

 

Comment j’aime utiliser en BDSM la privation sensorielle :

Privation du mouvement

Contraindre et limiter les mouvements d’une personne est une expérience très intéressante, autant à recevoir qu’à donner.
Au-delà de l’aspect physique, l’impact psychologique est réel : la personne privée de mouvement se sent vite vulnérable et à la merci de son partenaire.

C’est pourquoi il faut toujours garder un esprit bienveillant et un cadre sécuritaire pour ne pas générer de réelles angoisses ou trauma. 

Comment l’utiliser : de simples menottes à un bondage plus élaboré, en passant par une contention avec d’autres accessoires (bondage tape, cellophane, arm binder, vacumbed…)

La contention physique longue à mettre en place peut entraîner une légère torpeur et conduit à un état modifié de conscience. Pour certains, une grosse contention peut renvoyer, consciemment ou inconsciemment, à la sensation enveloppante et sécurisante ressentie par le fœtus dans le ventre de sa mère ou par le portage, voir l’emmaillotement  fait par celle-ci.

Privation du toucher 

Priver quelqu’un de son sens du toucher est un peu différent des autres sens. La peau est le plus grand organe du corps humain. Le seul moyen de diminuer efficacement le sens du toucher est de créer une barrière ou une contention.

Comment l’utiliser : le port de vêtements en latex durant une soirée mais aussi des scénarios type momification avec des bandes médicales, de la cellophane peuvent donner des bonnes sensations physiques et cérébrales (voir la privation motrice).

Le simple port de gants médical durant une pénétration peut déjà activer des sensations et émotions. 

 

Privation de la vue 

Le sens de la vue est la forme la plus commune de privation sensorielle, car la vue est le seul sens sur lequel nous comptons plus que tout autre. Le plus simple est de bander les yeux au moyen d’un foulard ou d’un masque. 

Comment l’utiliser : une fois votre partenaire privé de la vue, jouez sur la distance, le bruit, le toucher, les sensations physiques (bougies, plume, caresses…) 

 
Privation auditive 

L’atténuation du bruit ou au contraire, l’augmentation du bruit sont d’excellents moyens de limiter l’audition.

Comment l’utiliser : en atténuant le bruit, votre partenaire va entrer plus en connexion avec lui-même ; être plus centré et à l’écoute de ses ressentis. Le lâcher prise est facilité.  En augmentant le volume, vous obligez votre partenaire à se concentrer, à être actif cérébralement. Cela peut être utile dans le cas de scènes d’interrogatoires, pour distraire le partenaire, le stresser. 

 

Attention, comme tous types de jeux entre adultes, ceux ci doivent se faire avec un consentement éclairé de la part de chacun et une anticipation commune des risques. 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here