Exhibition publique pour une travestie soumise

0
412
femme dominatrice

Soumise ma préparation et mon arrivée :  
Pour cette séance, ma préparation fut très classique avec comme consigne unique de m’habiller sobrement et de prendre ma tenue de soubrette. J’avais une seule indication, à travers la vidéo que vous m’aviez envoyée mais je compris que le massage de vos magnifiques pieds ne durerait pas toute la séance. N’ayant pas plus d’indications, j’envisagea quelques scénarios mais la séance prévue par Mademoiselle allait m’apporter un lot de surprises.

Sur place : 
Après le rituel de salutations, que Mademoiselle fit durer, je pensais que la consigne de mettre ma tenue de soumise soubrette allait m’être donnée. Il n’en fut pas ainsi. J’eu l’honneur de préparer un thé à Mademoiselle qui attendait assise. Voyant l’huile de massage, je compris avant la consigne de Mademoiselle que je devrais masser les pieds de Mademoiselle. C’était un moment étrange, surprenant. Sans doute venant du fait de ma prise de conscience de l’Honneur que j’avais de poser mes mains sur les pieds et mollets de Mademoiselle.

Ceci s’est ressenti à travers mon manque d’assurance quand je devais vous ôter et remettre vos chaussettes. Cependant ce fut un moment inoubliable de douceurs, de complicité en soumise et Maîtresse durant lequel je tenta de mettre en pratique les techniques visionnées sur Youtube. Douceur de part la délicatesse nécessaire  pour ôter et remettre vos chaussettes, de part le toucher de votre peau. Complicité de part ma position à vos pieds, de part la discussion que nous avons pu avoir.

Bien que dans la discussion, l’exhibition a été abordé, ce n’est que lorsque vous m’avez dis que nous sortions que je réalisa que j’allais m’exhiber en public avec mon collier de soumise. Une sensation d’excitation m’envahit alors accompagné d’une absence de crainte en raison de votre présence. C’est durant le trajet pour rejoindre la voiture que je réalisa l’honneur que vous m’avez accordé par cette exhibition.

Durant le trajet, le fait de ne pas savoir précisément la suite de la séance était à la fois stressant de part la nouveauté et excitant de part mon envie de m’exhiber. Je pensa que, n’ayant pas pu avant le munch faire les courses comme vous l’aviez prévu, Mademoiselle allait me faire faire les courses. J’avais en quelques sortes la grande ligne de mon exhibition.

Vous avez alors décidé que m’exposer de façon statique en me demandant d’aller mettre du gas-oil. Après un court instant de stress, j’alla vers la pompe et du attendre le déblocage de la pompe. Je décida de me mettre dans ma bulle. Pour ce faire, je fixa alors l’avancement de la voiture qui nous avait précédé. Je m’aperçu alors que Mademoiselle me prit en photo et, je lu dans votre visage, de la satisfaction. L’effet immédiat fut de me redonner du courage.

C’est pour ceci je pense que je me suis senti capable d’aller m’exhiber dans le Carrefour Market avec vous passant ainsi d’une exhibition statique à mobile. Le paiement en caisse pour le gas-oil ne me gêna pas trop car j’étais dans ma bulle.

En effet, période de fêtes oblige, j’avais la crainte de déranger les enfants. Durant vos courses, je pu observer des regards d’adultes surpris de voir un travesti ou de voir que je vous étais soumise mais il n’y eu aucunes réflexions. En effet outre mon collier symbole de ma soumission, le fait que je vous suive avec le petit chariot se remplissant symbolisait mon statut de soumise au service de Mademoiselle. Etre à ma place devant tous le monde était très excitant.

Lors des achats des fruits et légumes, le fait de me laisser seule me fit ressentir une sensation étrange d’abandon au milieu de la foule. Le passage à une caisse rapide fut gênant et excitant vu le nombre d’interventions nécessaires du caissier. 

Mademoiselle décida alors d’exhiber sa soumise au nettoyage de sa voiture. Lors de la recherche de monnaie pour le paiement, je vis en Mademoiselle la satisfaction de donner une épreuve à la soumise que je suis en me demandant d’aller faire de la monnaie.Voyant que c’était un homme, un stress m’envahi étant seule et ne connaissant pas sa réaction. Passer l’aspirateur dans votre voiture fut une exhibition très plaisante car même si j’étais statique je savais que Mademoiselle n’était pas loin.

Dés lors que vous m’avez demandé d’être plus sexy, je me libéra plus et laissa plus exprimer ma féminité. J’espère que Mademoiselle a pu le ressentir. J’eu alors la satisfaction quand Mademoiselle dit : « c’est quand même mieux » en remontant dans sa voiture plus propre. 

Avant de prendre le chemin du retour, espérant un barrage de gilets jaunes pour exhiber la salope soumise que je suis, vous m’avez demandé de remonter ma jupe afin de montrer bas et porte jarretelles. Ma crainte ne fut pas alors les gilets jaunes mais un éventuel contrôle de Police.

Me garant devant votre maison, je déchargea les courses et alla garer votre voiture. Au retour je croisa le papi de la maison à coté du sapin.Après des échanges pour la mise en place du réveillon de la Saint Sylvestre, je rentra chez moi.


En définitive :  
Cela faisait quelques temps que le thème de l’exhibition public n’avait pas été abordé hormis les exhibitions dans des cadres et lieux dédiés tels que Cinéma l’Etoile ou les Munch que Mademoiselle organise. Ce fut donc ma deuxième exhibition dans des lieux vanilles aussi longue (par rapport à mes exhibitions en gare TGV).

Lors de cette séance, les exhibitions statiques m’ont procurés une excitation dans le fait d’être « à la merci » des gens alors que le plaisir de l’exhibition mobile réside dans le fait d’être vue par un plus grand nombre de personnes. Deux types d’exhibition deux sensations différentes et excitantes.Je vous remercie Mademoiselle pour la nouveauté de cette séance.


Votre salope exhibée,Eva

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here